L'INS2I à l'international

Grâce aux outils de coopération mis en place par le CNRS, les chercheurs de l’INS2I travaillent en collaboration avec des laboratoires en sciences de l’information sur tous les continents.

Avec ses bureaux et ses laboratoires internationaux de recherche (IRL), le CNRS est l’un des rares organismes de recherche au monde à disposer de représentations permanentes et de structures de recherche pérennes à l’étranger. Pour collaborer avec leurs homologues les chercheurs de l’INS2I mettent à profit les outils de coopération à leur disposition. L’institut est ainsi impliqué dans :

  • 6 laboratoires internationaux de recherche (IRL) - Inde, Israël, Japon, Mexique, Singapour, États-Unis
  • 8 projets internationaux de recherche (IRP) - Argentine, Australie, Canada, Chine, Italie, Maroc, République tchèque
  • 4 réseaux de recherche internationaux (IRN) - Europe, Brésil

Comme les autres instituts du CNRS, l’INS2I bénéficie aussi du soutien de la Direction Europe de la recherche et coopération internationale (Derci) pour accompagner son développement international.

Voir le site de la Derci

Encourager la mobilité des chercheuses et chercheurs

Parallèlement à la mise en place de ces structures, l’INS2I encourage les chercheurs et les enseignants-chercheurs de ses laboratoires à effectuer des séjours de moyenne ou de longue durée à l’étranger. Chaque année, une douzaine d’entre eux sont ainsi affectés pour une période de six mois à deux ans dans les unités mixtes internationales.

Découvrez les témoignages de deux chercheurs ayant vécu une expérience de mobilité internationale :

Yann Ponty : « Naviguer entre la France et le Canada a été extrêmement dynamisant »

Guillaume Chapuy : « S’expatrier est une autre forme de remise en question »

Intensifier les partenariats avec les pays émergents

Dans les pays à forte croissance, comme l’Inde, le Mexique ou Singapour, l’INS2I participe sur place au développement de la recherche et à la formation des jeunes doctorants.

L’INS2I est également présent dans les pays en développement avec le laboratoire international associé Datanet pour la recherche sur le big data au Maroc et l’IRN (ex-GDRI) Sciences du Web au Brésil. De nombreux projets internationaux de coopération scientifique (PICS) et des projets de recherche communs (PRC) favorisent également les échanges entre les universités et les laboratoires étrangers.