INS2I

Depuis 2009, l’Institut des sciences de l’information et de leurs interactions (INS2I) coordonne les recherches menées au CNRS en informatique, automatique, traitement du signal et des images, robotique et conception de systèmes sur puce. Le développement des sciences de l’information se situe au cœur des mutations numériques contemporaines et impacte également les méthodologies de recherches des autres disciplines. La mission de l’INS2I est d’accompagner ces changements structurels profonds, en contribuant à la structuration de cette discipline encore jeune.

Missions

En lien avec ses partenaires académiques, institutionnels et industriels, et sous le contrôle d’instances indépendantes, l’INS2I soutient et coordonne l’activité de ses laboratoires. L’institut accompagne le développement des sciences de l’information en favorisant les échanges entre la recherche fondamentale et ses applications.

Un champ scientifique nouveau, irriguant toutes les disciplines

Les méthodes de calcul et de modélisation liées au développement des technologies informatiques ont favorisé l’émergence d’un champ scientifique à part entière avec ses concepts et ses méthodes propres. Au-delà des domaines couverts par l’INS2I, les apports théoriques et méthodologiques des sciences de l’information s’appliquent à toutes les disciplines scientifiques et techniques, influençant profondément leur développement.

Accompagner l’avènement de la société numérique

Objets connectés, nouveaux métiers, partage des données, télémédecine ou réseaux sociaux : les outils et les services numériques bouleversent notre façon de travailler, de communiquer, de produire et de créer. Les innovations développées au sein des laboratoires de l’INS2I en informatique, automatique, traitement du signal et des images, robotique ou conception de systèmes sur puce contribuent aux transformations numériques de la société.

L'INS2I en chiffres

L’INS2I accompagne aujourd’hui les travaux de près de 10100 acteurs de la recherche. Pour leur offrir le meilleur environnement possible, l’institut investit dans le développement de structures de recherche nationales, européennes et internationales hautement performantes.

4500 chercheurs et enseignants-chercheurs

(dont 600 CNRS)

950 ingénieurs et techniciens

(dont 440 CNRS)    

4700 non-permanents

(dont 3 500 doctorants)

44 UMR

(Unités mixtes de recherche)

2 UMS

(Unités mixtes de service)

14 GdR

(Groupements de recherche)

L'INS2I est présent à l'international au travers de

5 UMI

(Unités mixtes internationales)

9 LIA

(Laboratoires internationaux associés)

4 IRN

(International research networks)

Depuis 2010, l'Institut a permis la création de :

80 Start-ups
25% des start-ups du CNRS sont issues de l'INS2I

Parmi les chercheuses et chercheurs travaillant dans des laboratoires liés à l'INS2I, on dénombre :

75 ERC

(bourses European Research Council)

Structures

L’INS2I s’appuie sur une cinquantaine d'unités de recherches en partenariat étroit avec les universités et les grandes écoles. Pour relever les défis suscités par les questions numériques - notamment le big data, la cybersécurité, l’intelligence artificielle, etc. - l’institut encourage aussi les collaborations entre ses laboratoires et les acteurs socio-économiques comme avec entreprises du secteur numérique.

Depuis sa création en 2009, l’INS2I n’a cessé de consolider et de faire évoluer ses structures de recherche, en restructurant les UMR pour mieux les adapter aux politiques de sites, en créant de nouveaux groupements de recherche (GdR) pour assurer un meilleur pavage thématique de la discipline et en instituant une proximité forte entre la direction de l’institut et les pilotes de ces structures. L’objectif est de constituer un écosystème de gouvernance et de recherche agile, capable de s’adapter rapidement aux évolutions de l’environnement, de relever les défis scientifiques émergents et de mobiliser les ressources d’accompagnement. À titre d’exemple, les dernières années ont vu la création de plusieurs fédérations de recherche ayant convergé vers la fusion des unités qui les composent, ainsi que la création de GdR sur les sciences de données, l’IA, la sécurité et le traitement automatique des langues.

Organigramme

Directeur

Équipe scientifique

Directeurs adjoints scientifiques (4)

Directrice Adjointe Scientifique Section 06

Directeur Adjoint Scientifique section 07

Directeur adjoint scientifique Interdisciplinarité et interfaces avec les autres instituts

Directeur adjoint scientifique Projets scientifiques transverses

Chargés de mission (14)

Logiciels, réseaux

Science des données et intelligence artificielle

Informatique théorique et algorithmes

Bioinformatique

Bioinformatique

Images

Robotique

Signal & ERC

Recherche partenariale, innovation

IST/Fouille de données textuelles

Grilles de calcul et supercalculateurs

Plateformes

Relations internationales

Union Européenne

Équipe administrative

Directrice adjointe administrative

Communication (2)

Responsable communication

Assistante communication

Chargées d’études en administration scientifique (2)

Chargées d’études en administration scientifique et Ressources humaines

Chargée d’études en administration scientifique et Ressources financières

Assistante de direction

Secrétaire gestionnaire

Instances d'évaluation et de consultation

Le Comité national de la recherche scientifique

Rassemblant plus de 1000 experts nationaux et internationaux, le Comité national de la recherche scientifique (CoNRS) est une instance collective jouant un rôle essentiel dans la vie scientifique française. Indépendance, compétence, représentativité, pérennité, collégialité et transparence sont les valeurs partagées du CoNRS qui visent à garantir la pertinence et la cohérence de ses évaluation.

L’INS2I s’appuie sur deux sections du Comité dédiées aux sciences de l’information, ainsi que sur une commission interdisciplinaire (CID) :

  • la section 6 - fondements de l’informatique, calculs, algorithmes, représentations, exploitations

Consulter la liste des membres de la section 6

  • la section 7 - signaux, images, langues, automatique, robotique, interactions, systèmes intégrés matériel-logiciel

Consulter la liste des membres de la section 7

  • CID 51 - Modélisation, et analyse des données et des systèmes biologiques : approches informatiques, mathématiques et physiques

Consulter la liste des membres de la CID 51

Le conseil scientifique de l'Institut

Les Conseils scientifiques des instituts conseillent et assistent par leurs avis et leurs recommandations les directeurs d’instituts de manière prospective sur la pertinence et l’opportunité des projets et activités des instituts.

Ils sont constitués de 24 membres représentatifs de la diversité de la recherche : directeurs de recherche, chercheurs, ingénieurs, techniciens, personnels CNRS ou autre.

Consulter la liste des membres du Conseil scientifique de l'INS2I

Instances de coordination

L’Alliance des sciences et technologies du numérique (Allistene)

logo allistene

Avec ses partenaires universitaires et institutionnels (CEA, CDEFI, CPU, Inria, IMT), l’INS2I a créé en 2009 l’Alliance des sciences et technologies du numérique (Allistene). Au sein de ce réseau, qui coordonne différents acteurs du domaine, l’institut co-anime le groupe de travail Cybersécurité et participe à la Commission de réflexion sur l’éthique de la recherche en sciences et technologies du numérique d’Allisten (Cerna).

Voir le site d’Allistene

En savoir plus sur le groupe de travail Cybersécurité

En savoir plus sur la Cerna

La Société informatique de France

logo sif

L’institut soutient les actions de la Société informatique de France (SIF). Cette association décerne tous les ans le Prix de thèse Gilles Kahn pour promouvoir les chercheurs en informatique les plus prometteurs.

Voir le site de la SIF

En savoir plus sur le prix de thèse Gilles Kahn